Arboriculture intégrée

MDSC07488. Fraissinet (82) a expliqué au COPRAE sa démarche d’arboriculture-pomme en lutte intégrée avec ses avantages, ses limites et ses contraintes. L’utilisation de phéromones lui évite une dizaine de traitements insecticides mais l’essentiel des traitements sont contre la tavelure (moisissure) qui représentent encore une trentaine de traitements par an. Il existe pourtant des variétés de pommes résistantes à la tavelure mais les filières de commercialisation préfèrent les pommes les plus connues du consommateur. Le réseau des fermes Dephy animé par Anne Devailly travaille néanmoins à la réduction des pesticides avec les objectifs du plan EcoPhyto, soit -50% d’ici 2025.
Le COPRAE remercie la famille Fraissinet pour son accueil et Anne Devailly de la chambre d’agriculture du Tarn-et-Garonne pour sa collaboration.

Les commentaires sont fermés