Colloque Agriculture urbaine & périurbaine en vidéo !

affiche_coprae_colloqueprogramme_copraeprogramme2

 

 

 

 

 

 

 

Le 28ème colloque du Coprae, coprésidé par Christian Birol et Pascal Delmas, s’est tenu le 25 octobre 2017 à Toulouse (Salle du Sénéchal). Cette année, le thème choisi fut l’agriculture urbaine & périurbaine, un sujet d’actualité  qui intéresse les entreprises et les collectivités comme les particuliers. Une agriculture en ville est-elle possible ? C’est la question sur laquelle nos intervenants ont donné leurs avis et leurs expertises à travers différents exemples. Cette journée d’échange animée par Guy Lachaud fut filmée. Vous pouvez retrouver ci-dessous des détails sur chacun de nos intervenants, des ressources complémentaires ainsi que le lien vers la vidéo de leur présentation lors de ce colloque. Pour plus de renseignements n’hésitez pas à nous contacter !

GLGuy LACHAUD

Après un service national de 18 mois réalisé à la station météo des Iles Kerguelen, G. Lachaud rejoint le Centre de Recherches de la Météorologie Nationale où il sera pendant 25 années en charge des expérimentations et campagnes de mesures météo in-situ : raid scientifique en Antarctique et participation à de nombreuses expériences nationales et internationales, en Europe, en Afrique, Amérique du Nord, et sur les 3 océans. En 1999 il est nommé adjoint au Directeur de la communication et 12 ans avant la fin de sa carrière, il est nommé, en charge de la communication interne et externe, des relations presse, des partenariats avec les acteurs de la culture scientifique et technique et également de la gestion du centre de congrès de la météo-pôle.

Retraité de la météorologie depuis 2015, il consacre une partie de ses activités à la médiation de la culture scientifique vers la jeunesse.

 

AXES FORTS DE L’AGRICULTURE URBAINE : Vidéo Colloque

CDCamille DUMAT

Après une formation d’ingénieure chimiste et docteure en Sciences du Sol, un poste de professeure associée en Sciences de la Terre à l’Université Paris VI, Camille DUMAT est désormais Chercheuse au laboratoire CERTOP « Axe Transition Ecologique », Professeure à l’Institut National Polytechnique de Toulouse et Présidente du Réseau-Agriville : http://reseau-agriville.com/

Avec une double compétence en Biogéochimie et Sociologie, elle développe une approche multicritères et pluridisciplinaire dans le cadre de ses projets de recherche et enseignement visant la transition écologique : agricultures urbaines, gestion raisonnée des friches industrielles, santé environnementale, accompagnement au changement de pratiques en agriculture, jardins collectifs urbains durables.

La présentation de Camille Dumat concerne les définitions et grands enjeux des agricultures (péri)urbaines de l’échelle globale à la région toulousaine. A travers divers travaux de recherches présentés au colloque international UA&ET-2017 et nombreux projets de sciences participatives la professeure Dumat dresse un tableau des multiples facettes de l’agriculture urbaine en 2017 et propose des perspectives en lien avec la transition écologique.

Experte de l’Agence nationale sécurité sanitaire de l’alimentation, environnement et travail (ANSES). Elue du Conseil National de l’Enseignement Supérieur et Recherche (CNESER). Elle est actuellement auteure de 200 publications et ouvrages.

Ressource du colloque 2017 du COPRAE « Agriculture urbaine et périurbaine » :

Diaporama

Vidéo

Interview

Publications:

https://scholar.google.fr/citations?hl=fr&user=Klsn7dQAAAAJ&view_op=list_works&sortby=pubdate

Ressources du colloque international agriculture urbaine 2017  :

http://blogs.univ-tlse2.fr/agriurba2017/2017/10/01/alterite-et-agricultures-urbaines/

Cours :

http://moodle-ensat.inp-toulouse.fr/course/view.php?id=323

 

JARDINS SUR LE TOIT DE LA CLINIQUE PASTEUR : Vidéo Colloque

clinique_pasteur Olivier COLLET

Ingénieur généraliste, Olivier Collet occupe le poste de responsable technique et développement durable de la clinique Pasteur de Toulouse.

macadam_gardens Cédric JULES et Alexandre BELIN

Respectivement ingénieur commercial et ingénieur agricole Cédric Jules et Alexandre Belin sont les co-fondateurs de MacadamGardens. A l’origine entreprise de maraîchage biologique, Macadam Gardens est aussi un bureau d’études en agriculture urbaine spécilisé dans l’aménagement de potagers d’entreprises.

La présentation portera sur la création du célèbre jardin sur le toit de la clinique Pasteur. Un projet né de la rencontre d’entreprises et d’hommes novateurs. Ils vous expliqueront les contraintes techniques pour la mise en place d’un tel projet ainsi que les retombées positives inattendues.

Ressource du colloque 2017 du COPRAE « Agriculture urbaine et périurbaine » :

Diaporama

Vidéo

Sites internet :

https://www.clinique-pasteur.com/

http://macadam-gardens.fr/

 

RECONQUÊTE : Vidéo colloque

J-PJean-Pierre HEGOBURU

Après 40 ans consacrés à l’urbanisme et au paysagisme, Jean-Pierre HEGOBURU est aujourd’hui bénévole dans le Collectif Terres Fertiles.

Terres Fertiles est un collectif citoyen qui agit sur le territoire du bassin versant de l’Hers, dans l’agglomération toulousaine. La démarche du collectif est de développer une expertise citoyenne pour faire valoir les attentes des citoyens en matière d’agriculture urbaine et biologique, d’alimentation locale, de loisirs verts, de nature, de culture, etc. Pour cela, il propose la « mise en projet » des territoires humides, naturels et agricoles : les « territoires fertiles » de la métropole toulousaine.

Pour cette intervention, le Collectif Terres Fertiles présentera ses actions sur l’agglomération toulousaine : ses projets, ses dynamiques, ses analyses et ses propositions. Vous pourrez découvrir comment Terres Fertiles :

  • Développe l’action des citoyens et acteurs locaux pour la protection et la valorisation des espaces agricoles et naturels. 
  • Fait émerger, et, ou soutien des projets et la mise en réseau sur le territoire de l’agglomération toulousaine.
  • Souhaite faire école et suscite des projets de recherche-action.

MTMarine THOMASSON

Diplômée d’un master aménagement du territoire,Marine Thomasson est salariée de l’association Terre de Liens Midi-Pyrénées.

Terre de Liens est un mouvement citoyen reconnu d’utilité publique. Son objectif est de faciliter l’accès des paysans aux terres agricoles et les préserver. Terre de Liens soutien l’agriculture paysanne, biologique et biodynamique. Il s’appuie sur le financement solidaire, et mobilise, forme les citoyens pour agir. Aujourd’hui, Terre de Liens Midi-Pyrénées c’est plus de 200 adhérents, 610 hectares préservés sur le long terme et dédiés à une agriculture biologique, 22 emplois et 10 fermes. Mais Terre de Liens, c’est aussi de l’accueil et de l’accompagnement des porteurs de projets dans l’accès au foncier, un travail avec des collectivités, de l’animation territoriale autour des enjeux fonciers, etc.

Pour cette intervention Terre de Liens vous présentera ses actions sur l’agglomération toulousaine. Les enjeux liés à l’urbanisation, l’artificialisation des sols, la disparition de la ceinture maraichère, la montée des prix des terres et les grandes difficultés des porteurs de projet à trouver du foncier, engagent Terre de Liens à agir sur :

  • Un travail de sensibilisation et de conseils sur des outils de préservation des terres agricoles sur le long terme.
  • Une démarche de « reconquête maraichère » dans l’agglomération, qui passe par de la veille foncière citoyenne, de la cartographie, de la formation, de l’accompagnement, etc.

Ressource du colloque 2017 du COPRAE « Agriculture urbaine et périurbaine » :

Vidéo

Sites internet :

http://www.terres-fertiles31.fr/

https://terredeliens.org/midi-pyrenees.html

 

PEPINIERE d’AGRICULTEURS URBAINS : Vidéo Colloque

DALDavid-Alexandre LOBRY

Agronome, consultant / formateur indépendant Oko Conseil et Formation. Il accompagne via des formations les porteurs de projet et nouveaux installés en maraichage biologique en microfermes et propose ses compétences aux structures développant des projets autour du maraichage biologique (collectivités, associations, entreprises…) en France et à l’étranger.

David Alexandre Lobry est impliqué dans le collectif du 100e Singe, structuré aujourd’hui en association loi 1901, il va se transformer en SCIC début 2018. Le 100e Singe, c’est aujourd’hui plus de 2 années de travail de conception et structuration pour aboutir à l’établissement d’espaces collaboratifs côté bureaux et côté champs, sur la commune de Belberaud à 15km au sud-est de Toulouse. Disposant d’un site pilote présentant une ferme lauragaise de 400m² et de 7ha de champs, le 100e Singe va faire émerger trois pôles d’activités principaux :

  • Des espaces collaboratifs côté bureaux : accès à des espaces de travail pour télétravailleurs, indépendants, autoentrepreneurs…, une salle de réunion et conférence pour les professionnels.
  • Des espaces collaboratifs côté champs : une microferme sur une surface d’environ 1ha et un espace test pour les porteurs de projets agricoles et para-agricoles.
  • Une table d’hôtes 0 déchet : accueil du public.

La conférence portera sur la présentation du contexte d’émergence du projet du 100e Singe avec tous ses enjeux : Mutation des formes de travail, quête de sens, émergence de nouvelles formes d’agriculture, engagement citoyen…Et dans un deuxième temps présentera le projet en lui-même : rencontre d’un lieux, d’un collectif, de partenaires au service d’une mission en 3 volets :

  • Proposer un environnement accueillant et propice au développement d’activités socialement et environnementalement innovantes
  • Donner accès à des parcelles de terre agricole aux porteurs de projets agricoles et para-agricoles pendant 3 ans.
  • Accueillir, sensibiliser, former et accompagner le public qu’il soit professionnel ou citoyen, enfants et adultes.

Ressource du colloque 2017 du COPRAE « Agriculture urbaine et périurbaine » :

Diaporama

Vidéo

Interview

Site internet :

https://www.le100esinge.com/

 

ETUDE COMPARÉE TORONTO VS TOULOUSE : Vidéo Colloque

 MAMikaël AKIMOWICZ

Agro-économiste de formation, Mikaël Akimowicz s’intéresse aux relations ville-campagne et notamment à la coordination des acteurs pour l’émergence de systèmes alimentaires durables. Après avoir réalisé une thèse sur le changement structurel des exploitations agricoles des espaces périurbains dans laquelle il montre que les exploitations de petite taille seraient plus à même de tirer avantage des opportunités offertes par la proximité des marchés urbains et ainsi de résister aux contraintes imposées par la pression urbaine, il s’est intéressé à la question de la relation entre politiques publiques et investissement agricole dans les espaces périurbains.

Ses recherches s’inscrivent au croisement de deux des programmes de recherche du LEREPS, le Laboratoire d’Etude et de Recherche sur l’Economie, les Politiques et les Systèmes sociaux, à savoir « Réseaux et Territoires » et « Développement et Soutenabilités ». Le LEREPS est un laboratoire toulousain rattaché à l’Institut d’Etude Politique de Toulouse (tutelle principale) mais aussi Université Toulouse 1 – Capitole, Université Toulouse – Jean Jaurès et l’Ecole Nationale Supérieure de Formation de l’Enseignement Agronomique. Le LEREPS fait également partie du Labex Structurations des Mondes Sociaux.

Dans cette communication, seront abordés plus spécifiquement les liens entre politiques publiques et les décisions d’investissement. La réflexion sera basée sur l’analyse comparative de deux politiques respectivement conduites en France, InterSCoT toulousain, et au Canada, Ceinture de verdure de l’Ontario. D’un côté, l’InterSCoT regroupe plus de 400 communes qui ont décidé de se regrouper pour programmer de manière stratégique leur développement. De l’autre, le Gouvernement provincial de l’Ontario a décidé préserver un espace de plus de 400 000 ha à la périphérie du centre urbain de Toronto. Dans les deux cas, l’objectif est de maintenir une activité agricole à proximité de la ville au sein d’un espace où se combineraient à la fois activités agricoles, espaces naturels et zones récréatives voire des activités résidentielles et productives dans les cas de l’InterSCoT. Les résultats montrent, d’une part, que la protection du foncier n’est pas suffisante pour garantir la viabilité du secteur agricole et, d’autre part, que la coordination des acteurs d’un territoire disposant d’une compétence sur les questions agricoles est nécessaire, notamment à travers la définition d’un projet agricole commun.

Ressource du colloque 2017 du COPRAE « Agriculture urbaine et périurbaine » :

Diaporama

Vidéo

Références :

Mikaël Akimowicz, Harry Cummings, Karen Landman, Green lights in the Greenbelt? A qualitative analysis of farm investment decision-making in peri-urban Southern Ontario, Land Use Policy, Volume 55, 2016, Pages 24-36.

 

Partenaires financiers de l’événement : la Région Occitanie, la Mairie de Toulouse, le Conseil Départemental de Haute-Garonne, le Conseil Départemental du Tarn-et-Garonne, la DREAL, la DRIMM et l’Agence du Service Civique.

Les commentaires sont fermés